Deprecated: Using ${var} in strings is deprecated, use {$var} instead in /home/sahezcmp/public_html/wp-content/plugins/better-wp-security/core/modules/core/class-itsec-admin-notices.php on line 141

Deprecated: Creation of dynamic property WP_To_Social_Pro_Settings::$base is deprecated in /home/sahezcmp/public_html/wp-content/plugins/wp-to-buffer/vendor/includes/admin/settings.php on line 30
#DOKERATEN: le Hashtag pour protester contre le prix de l’internet et des services d’Orange Mali et Moov Africa Mali - Sahel News
Accueil Actualité au Mali #DOKERATEN: le Hashtag pour protester contre le prix de l’internet et des services d’Orange Mali et Moov Africa Mali

#DOKERATEN: le Hashtag pour protester contre le prix de l’internet et des services d’Orange Mali et Moov Africa Mali

0
#DOKERATEN: le Hashtag pour protester contre le prix de l’internet et des services d’Orange Mali et Moov Africa Mali

L’utilisation des services des opérateurs téléphoniques devient de plus en plus préoccupante au Mali et dans d’autres pays de la sous-région ( Cote d’ivoire, Burkina Faso) Non seulement à cause de la consommation abusive des forfaits internet souscrits par les usagers et de la cherté des services,  mais aussi de la qualité de ces services que les consommateurs jugent insatisfaisante au Mali.

Aujourd’hui Internet est incontournable pour communiquer, prendre des cours, s’informer, se soigner et pour faire des recherches. Or, Internet est trop cher au vu du pouvoir d’achat des consommateurs maliens. Des jeunes venant de différents horizon ( blogueurs, journalistes, chercheurs, sociologues, hommes de droit…) se sont retrouvés dans un mouvement citoyen qui a pour objectif de faire baisser le prix de l’internet au Mali et de certains services des opérateurs de télécommunications.  

Coup d’envoi donné par des blogueurs

Depuis quelques jours les blogueurs, journalistes et internautes inondent les réseaux sociaux avec des messages forts pour protester contre le prix élevé et la mauvaise qualité de l’internet dans certaines localités du Mali en plus de la tarification de certains services par Orange Mali qui détient 62% du marché dans le pays. Cette campagne a été initiée par les internautes à la suite d’un constat d’insatisfaction des services offerts et de la consommation élevée.

Des messages forts sont lancés à travers les hashtags #DOKERATEN (C’en est assez)  et #BaissezLesPrix, sur des visuels partagés par des milliers d’internautes mobilisés par le mouvement de boycott ORANGE Mali ET Moov Africa Malitel.  On peut lire des messages comme « nous revendiquons une baisse du prix de l’internet pour permettre l’essor de l’entrepreneuriat et du numérique au Mali » ; « boycotter Orange et Moov africa Malitel pour leur incapacité à offrir un service de qualité »

Quelle est la situation du marché de l’internet au Mali ?

Selon le rapport 2021 de l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications/TIC  (AMRTP) les souscriptions DATA des usagers des opérateurs des télécommunications s’élèvent à près de 240 millions de Giga bytes (GB) contre 120 522 243 Giga bytes pour les trois opérateurs en 2O2O, soit une augmentation de près de 100 %. La moyenne mensuelle globale des souscription de data mobile en 2021 s’élève à 19 725 438  GB contre 10 043 520 GB en 2020 et 4 524 558 GB pour l’année 2019 soit plus de 460 % d’augmentation des souscription  data en l’espace deux ans. Le Mouvement « Boycott en marche » expose ces chiffres de nette croissance du taux des utilisateurs de l’internet au Mali qui n’est pas suivi d’une amélioration de la qualité. En effet, ils exposent des témoignages de populations vivants dans certaines parties du pays (Tombouctou, Gao) qui n’ont accès qu’à des services insignifiant et de très mauvaise qualité.

Le mouvement lance aussi des appels à l’AMRTP (l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications et des Postes pour jouer son rôle et lui demander de trancher en faveur des populations en obligeant les deux operateurs majeurs à revoir les services et le prix de l’internet au Mali.  

Le retrait du service client payant, des frais de transfert de mobile money pour les particuliers, l’arret la consommation abusive des datas qui disparaissent comme par enchantement, permettre l’octroi d’autres licences pour une meilleure concurrence sur le marché de la téléphonie au Mali sont entre autres les revendications des internautes qui ont initié ce boycott, en plus de la publication des visuels et de la sensibilisation des clients des actions fortes se préparent.

Les populations accueillent ce mouvement avec enthousiasme « Il fallait vraiment que nous créons ce mouvement pour faire comprendre à Orange Mali et Moov Africa Mali que nous en avons marre. Ces deux sociétés se moquent des maliens à la limite. Ils font des bénéfices monstres dans notre pays alors qu’ils n’assument même pas leur cahier de charge » Nous a confié Fatouma Harber, blogueuse , Membre du mouvement.

« Les deux opérateurs fournissent un travail médiocre vu l’évolution de la technologie, ils devraient pouvoir offrir plus que ça, rein ne marche normalement, la connexion, les appels téléphoniques sont un luxe pour les populations surtout ceux du nord. » témoigne M. Elhadj de Tombouctou

En dépit des prérogatives de leur cahier de charge, la qualité de services offerts par Orange Mali et Moov Africa Mali laisse à désirer, avec un réseau coupé dans certaines localités du nord du Mali notamment Tombouctou, Gao, Ménaka, Kidal.  

Rappelons que La cour suprême du Mali a confirmé le lundi 13 Mars dernier la condamnation des opérateurs téléphoniques Moov Africa et Orange Mali au paiement de 176 Milliards de FCFA au Réseau des consommateurs des télécommunications du Mali (RECOTEM). Cette condamnation avait été prononcée depuis novembre 2021 par la cour d’appel de Bamako.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici