dimanche, février 5, 2023
Accueil Actualité au sahel Tombouctou: A Kabara, la population mobilisée autour du canal Sonni Ali Ber...

Tombouctou: A Kabara, la population mobilisée autour du canal Sonni Ali Ber rebaptisé Kadhafi

 Creusé par le grand empereur songhay Sonni Ali Ber, le canal de Kabara a été réhabilité et rendu opérationnel à nouveau par le défunt guide de la révolution libyenne en 2007. Ce canal, qui joue un rôle important dans l’économie locale, est aujourd’hui dans un état dégradant.  

Jeunes Kabara constituant des digues /Kabara-Tombouctou – Tounkara@Sahelnews

Pour la petite histoire, il est raconté que ce canal a été creusé en 1468, au XIV, par Sonni Ali Ber quand il a envahi Tombouctou. C’était dans l’optique de faciliter l’accès à l’eau aux commerçants et aux habitants de Kabara. Depuis 2007, il est rebaptisé sur le nom de Kadhafi pour l’avoir réhabilité et rendu opérationnel à nouveau.

A sa réhabilitation, il faisait le plus grand bonheur des habitants de Kabara, surtout les producteurs maraichers. Le canal, avant de se dégrader, représentait un grand atout pour les producteurs maraichers pendant la crue des eaux. Ces derniers ont fait de Kabara, grâce à l’accès à l’eau fournie via le canal, un quartier de production par excellence  de pomme de terre. Celle-ci est vendue un peu partout dans la ville de Tombouctou , dans le cercle de Diré et ailleurs.

En plus de son passé historique, le canal a joué un rôle crucial dans le développement économique de la région de Tombouctou, jadis les marchandises étaient transportées via ce canal jusqu’au port de Kabara où les gens venaient les acheter et échanger des produits. On chargeait et déchargeait des centaines de pirogues au port de Kabara.

Par manque d’entretien et en raison d’autres phénomènes naturels (inondation), il s’est transformé en un grand malheur. Il cède chaque année face à la pression des eaux et inonde des milliers des jardins maraichers. Les principaux facteurs de cette dégradation sont : la crue des eaux, le manque d’entretien qui occasionne l’inondation, et le manque des moyens.

Après plusieurs cris de cœur face à des multiples inondations dues à la dégradation du canal de Kadhafi, les populations de kabara ont décidé de prendre les choses en main. A l’issue de plusieurs rencontres et discussions, un comité a été mis en place pour piloter les travaux de désensablement du canal. Des fonds ont été collectés auprès de personnes de bonne volonté. Et il a été décidé de se retrouver tous les dimanches autour du canal  pour faire quelque chose afin d’éviter le pire.

Mahamane TOUNKARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité-

Populaires

Tombouctou, ambigüité autour de la réussite de la campagne agricole 2022-2023

 Avec ses trois plaines : Daye, Amadia et koriomé , la commune urbaine de Tombouctou regorge plusieurs potentialités agricoles qui jadis assurent l’approvisionnement...

OFEM : Une lueur pour les femmes du Mali

Samedi 12 novembre 2022, la salle de l'institut des Hautes Etudes et des Recherches Islamiques Ahmed Baba a refusé du monde suite...

Droits des filles: le Mali a encore du chemin à faire

Depuis 2012, le monde célèbre chaque 10 Octobre  la journée internationale des droits de la jeune fille, afin d’inscrire l’importance du combat...

Grève des contrôleurs aériens en Afrique: les avions cloués au sol

(Bamako) ce vendredi 23 septembre 2022 marque le début d'une grève de 72 heures des contrôleurs aériens qui a paralysé les activités...

Recents Commentaires