samedi, avril 13, 2024
Publicité
Accueil non cathégorisé Mali: La FIDH et l’AMDH demandent l’ouverture d’une enquête indépendante sur les...

Mali: La FIDH et l’AMDH demandent l’ouverture d’une enquête indépendante sur les frappes aeriennes de Bounti

Bamako, Paris, le 11 Janvier 2021 : La FIDH et l’AMDH demandent l’ouverture d’une enquête indépendante, approfondie et impartiale afin d’établir ce qui s’est réellement passé le 3 janvier dernier  à Bounty et d’établir des responsabilités.

«Seule une commission d’enquête ad hoc et indépendante peut aider à faire toute la lumière sur ce qu’il s’est passé à Bounty», insiste Me Drissa Traoré, secrétaire général de la FIDH.

Le 3 janvier dernier, des frappes aériennes ont occasionné une dizaine de morts dans le village de Bounty, dans la région de Mopti. Ces bombardements auraient également fait plusieurs blessés pris en charge par des organisations humanitaires.

Selon des sources locales, plusieurs civils regroupés à l’occasion de cérémonies de mariage ont trouvé la mort dans les frappes aériennes d’avions non identifiés.

Dans un communiqué en date du 5 janvier, les autorités françaises ont déclaré avoir frappé des dizaines de jihadistes dans ladite localité.

Le 7 janvier, le ministère malien de la Défense et des Anciens combattants a affirmé que les frappes aériennes d’un «Mirage 2000 avaient touché un objectif militaire neutralisant une trentaine de membres d’un groupe terroriste».

Face à cette confusion et dans le but de lever toute ambiguïté, nos organisations exhortent les autorités maliennes et françaises à accepter la mise en place d’une commission d’enquête indépendante qui pourrait être placée sous l’égide la Division des droits de l’Homme et de la protection de la MINUSMA.

Depuis quelques années, le centre du Mali est en proie au terrorisme et à des violences intercommunautaires émaillées de graves violations du droit international, des droits humains et du droit international humanitaire.

«Suite à cet incident, nos organisations réitèrent leur demande aux autorités internationales et nationales de placer les droits et les besoins des personnes les plus vulnérables au cœur de leurs interventions afin que celles-ci renforcent les efforts vitaux déployés dans le pays en matière d’aide humanitaire, de développement, de gouvernance démocratique, de consolidation de la paix et de l’État de droit», déclare Me Moctar Mariko, président de l’AMDH.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité-

Populaires

Lutte contre la Désinformation au Sahel : Doniblog rassemble les acteurs clés de la région

La désinformation est devenue l'un des défis majeurs du XXIe siècle, touchant toutes les régions du monde, y compris le Sahel. Face...

Faux : Orange Money ne fera pas l’objet d’une suspension de la part de la France

Attention Orange Money est le service d'une compagnie de téléphonie indépendante du gouvernement français ( ORANGE MALI)

Niger: la CEDEAO prête à intervenir militairement

Le Plan de déploiement de la force en attente de la CEDEAO en cours de finalisation par les Les chefs d’état-major...

Resultats Baccalaureat malien

veuillez consulter les resultats du baccalauréat maliens AEBKORD_ADMIS-BAC-GENE-2023_TSE-promouvoircompetences-com-2Télécharger AEBKORD_ADMIS-BAC-GENE-2023_TLL-promouvoircompetences-comTélécharger

Recents Commentaires